SAGA - Editorial

SAGA - Editorial 

27.07.2021

Le passe sanitaire ne protègera pas contre la baisse de fréquentation prévisible des lieux de loisirs et de culture, mais aussi des restaurants. Le rôle que le gouvernement veut faire jouer aux différents professionnels en leur demandant de contrôler qui est vacciné ou non n'est pas une façon de procéder. Dans les faits, il s'agit d'une fermeture sournoise de ces lieux. En terme de communication, nous pouvons constater que le président de la république n'a pas réussi à fédérer les Français autour de la vaccination et, d'ailleurs, plus le nombre de personnes se vaccinant augmente plus les mesures restrictives se mettent en place (port du masque obligatoire, passe sanitaire..) ce qui montre toute l'ambigüité du discours officiel. La vaccination est certainement le moyen le plus sûr pour se protéger mais la mise en place de punitions contre les réfractaires, mais aussi ce passe sanitaire pour les personnes qui sont, elles, vaccinées instaure un climat particulièrement désagréable. Plus que jamais les arts et la culture seront nécessaires pour vivre ces périodes douloureuses et.. contradictoires. 

11.06.2021

Petit à petit la vie artistique et culturelle reprend mais sous surveillance. Tout est fait pour ralentir l'expression artistique et l'encadrer avec des mesures restrictives ce qui donne un drôle de goût à cette "liberté" retrouvée. Entre objectivité sanitaire et obsession sécuritaire liée à la pandémie il y a ce frein qui autorise les décideurs politiques à amoindrir l'ouverture des manifestations (jauges, nombre de participants etc.) et bientôt arrive le pass sanitaire. Est-ce raisonnable alors que l'urgence devrait se concentrer sur les populations réfractaires à la vaccination ? Même parmi les personnes autour de 70/80 ans il reste un grand nombre de seniors non vaccinés et le problème viendra beaucoup plus de ce côté que des activités culturelles. L'été servira de défoulement et à la rentrée certains craignent un nouvel emballement de l'épidémie, non pour cause de rassemblements (des foules en vacances ou dans les spectacles restreints) mais bien plus du fait qu'il y aura encore trop de personnes non vaccinées. Les arts et la culture en feront-ils encore les frais?

07.04.2021

La triste histoire des confinements et fermetures se répète en France, et les lieux d'art et de spectacles sont fermés à nouveau (ou encore). Même les galeries ! Comment se peut-il que le gouvernement et le président ne fassent aucune confiance aux professionnels, tous secteurs confondus, dans leur capacité à mettre en place les mesures de protection (gestes barrières et autres) ? Tout ceci est mal organisé par le gouvernement et, globalement, de crise sanitaire nous sommes arrivés à une crise de confiance, de défiance, envers le pouvoir politique. Quel gâchis ! 

03.02.2021

Arts, culture, cinémas en berne, très grandes surfaces commerciales (+ de 20000m²) en berne, restaurants, bars, discothèques en berne, finalement le confinement ne dit pas son nom, il avance masqué -lui aussi. Nous avons à de nombreuses reprises ici même déploré le manque de confiance du gouvernement français envers les professionnels de tous métiers qui s'étaient organisés pour mettre en place les mesures (gestes barrières) dans leur établissement. Cette fameuse "distanciation sociale" qui est maintenant un éloignement durable entre les individus. Ce lien sera difficile à reconstruire du côté des professionnels car la lassitude, la fatigue psychologique et le découragement feront leur effet. Et puis chaque jour on nous répète que rien ne sera comme avant, et dans ce vide rempli d'angoisse quel sens donner à la Culture, aux Arts et à la convivialité, après ?

11.01.2021

Une pandémie peut en cacher une autre mais les conséquences sont les mêmes sur les plans économiques et culturels. Côté Arts et Cultures les choses se figent durablement : le rideau reste baissé. Avec ces dispositifs de confinement et de fermetures nous sommes plongés dans un scénario des plus tristes tant pour les acteurs du monde culturel que pour le public. Encore une fois nous pensons ici chez SAGA que les gestes barrières pouvaient être très bien mis en place dans les cinémas, théâtres, musées, salles de spectacles et les restaurants, cafés et brasseries (il ne faut pas oublier que des lieux d'exposition non culturels accueillent de nombreux artistes photographes, peintres, musiciens..) et que le choix du gouvernement français est un acte de défiance envers tous ces professionnels. Ce point rajoute de la colère à la tristesse.

13.12.2020

L'activité culturelle est suspendue à la fois aux décisions administratives et politiques en France et par l'évolution de la pandémie. Ces deux "forces" se conjuguent pour empêcher la réouverture des lieux d'art et de culture. Globalement, cette situation jette un trouble dans les esprits car le gouvernement demande à chaque citoyen d'être responsable (gestes barrières) mais n'accorde pas sa confiance aux acteurs culturels dans l'organisation de leurs événements. Pourtant, ces gestes barrières peuvent être parfaitement mis en place et respectés dans les cinémas, les théâtres etc. Les restaurateurs eux aussi s'étaient engagés dans ce sens. Mais pour Noël les Français pourront se déplacer partout dans la journée et, donc, transporter avec eux le virus et ceci risque de nous amener courant janvier vers de nouvelles mesures restrictives dont le secteur de la culture pourrait encore faire les frais (et il n'en sera pas directement "responsable"). Néanmoins, soyons positifs et grâce à internet nous pouvons échanger sur nos projets artistiques, même si le virtuel ne remplacera jamais les "vrais" événements.

03.12.2020

Les arts et les cultures, les artistes, les salles de spectacles et les organisateurs d'événements ont été freinés dans leur élan tout au long de l'année 2020. Annulations et reports se sont multipliés et le tout a débouché sur une sorte de désert culturel (sans parler des librairies et autres lieux de diffusion culturelle qui eux aussi ont été pénalisés). 

Des événements physiques mais aussi de plus en plus en ligne.

Avec SAGA nous souhaitons mettre l'accent sur une vitalité retrouvée en présentant dans nos différentes pages ce que les artistes, les galeries, les organisateurs, les musées vont pouvoir réaliser en 2021. Certes, des imperfections, manques et oublis seront inévitables et nous comptons sur nos lecteurs pour nous aider à améliorer nos contenus. Nous espérons que SAGA pourra prospérer concrètement et utilement dans ces temps prochains que nous souhaitons apaisés et riches en événements artistiques et culturels.

Ryo Tomo

SAGA avec Art propulsion recherche des correspondants bénévoles Arts et Cultures en région, prendre contact avec nous

(SAGA-ads)